élevage des rives fleuries

élevage des rives fleuries

les animaleries

 ICI FIGURENT LES DIFFERENTS PROBLEMES LIES A L'ACHAT D'UN ANIMAL COMME LE COBAYE EN ANIMALERIE...

Les animaleries sont des commerces

N'oubliez pas que les animaleries ne sont que des commerces qui veulent faire du profit et vendre au maximum. Le bien-être des animaux est secondaire. Dans certaines animaleries 
peu scrupuleuses, les animaux malades ou trop vieux sont tués ou donnés comme repas aux reptiles. Les conditions de maintenance sont souvent déplorables, parce que cela coûte trop cher de changer les litières régulièrement, de distribuer des légumes frais, et d'héberger correctement les animaux dans des grandes cages.



Les vendeurs ne sont pas forcément spécialisés

En France, il n'existe malheureusement pas de loi concernant la vente de petits rongeurs : ceux-ci sont assimilés à des objets. Ainsi, un vendeur de chaussures peut très bien 
se mettre à vendre des cobayes du jour au lendemain sans rien y connaître

Il y a des exceptions bien entendu, mais elles sont rares. 


Les cobayes ont une mauvaise alimentation

Beaucoup de vendeurs ne connaissent pas les spécificités du cobaye. Ils se contentent alors 
de leur donner une gamelle de très mauvais 
mélange de graines, et c'est tout : 
pas de foin, pas de légumes, pas de vitamine C
. Une mauvaise alimentation entraîne des problèmes de croissance et de graves problèmes digestifs ou rénaux, une faiblesse face aux maladies, une  grave 
carence en vitamine C, une malocclusion dentaire... 


Les cobayes ont des maladies contagieuses

Souvent maintenus dans de mauvaises conditions (manque d'hygiène, mauvaise alimentation, surpopulation...), beaucoup de cobayes d'animalerie sont malades
Les pathologies les plus fréquentes sont la 
teigne et la gale ou le coryza

De retour à la maison après un coup de coeur, les acheteurs se rendent compte que leur cobaye présente des croûtes, des zones sans poils, respire mal, et que son état se dégrade rapidement... Plusieurs centaines d'euros sont parfois nécessaire pour remettre le cobaye 
sur pattes et certaines maladies contaminent les hommes et les autres animaux de la maison...


Les cobayes sont souvent consanguins 
et/ou viennent d'élevages intensifs


Certaines grandes chaînes d'animaleries qui ont pignon sur rue s'approvisionnent souvent dans des élevages intensifs qui tournent comme des usines. D'autres laissent les animaux se 
reproduire entre eux en arrière-boutique, sans rien contrôler. C'est la porte ouverte à unemortalité importante, à la consanguinité et à la transmission de tares génétiques 
et/ou létales
 ...


Les vendeurs ne savent pas sexer les cobayes
ni déterminer leur âge

Ne croyez jamais le vendeur qui vous dit que votre cobaye est un beau petit mâle de 5 mois. 
Il s'agit probablement d'une femelle de 3 semaines ! Les cobayes étant des rongeurs nidifuges précoces (ils naissent complètement formés et avec tous leurs poils et yeux ouverts), un bébé cobaye de quelques jours paraît avoir 1 mois aux yeux du vendeur qui n'y connaît rien...
Après l'achat, il faut toujours demander à un vétérinaire de déterminer l'âge et le sexe 
de votre cobaye.

Les mâles et femelles sont mélangés


Comme les vendeurs ne savent pas sexer les cobayes ni déterminer leur âge, mâles et femelles de tous âges sont mélangés... Cela entraîne bien sûr des reproductions non contrôlées, lors desquelles les femelles et les bébés risquent leur vie, car 
la reproduction est dangereuse.


Les femelles sont souvent gestantes

Eh oui, comme les animaux ne sont pas sexés et que les mâles et femelles sont mélangés, beaucoup de femelles sont vendues alors qu'elles sont gestantes. C'est ce qu'on appelle une "Kinder Suprise". Quelques jours ou semaines plus tard, la femelle met bas, 
et cela ne se passe pas toujours bien
. De plus, l'acheteur se retrouve avec une portée 
à gérer et un foyer à trouver pour chacun des petits.


Les bébés sont souvent trop jeunes

Comme les vendeurs ne savent pas déterminer l'âge des cobayes et ques les bébés sont très précoces, ils s'imaginent qu'un bébé qui vient de naître peut immédiatement être séparé de 
sa mère... C'est ainsi qu'on vend des bébés non sevrés, âgés de quelques jours, alors que ceux-ci devraient être âgés de 3 à 4 semaines mininum. C'est une pratique courante, 
car les bébés se vendent beaucoup mieux que les adultes, parce qu'ils sont "petits et mignons".


Les cobayes risquent leur vie avec des lapins

Dans la majorité des animaleries, les cochons d'Inde sont mélangés avec des lapins, "parce que c'est plus pratique". Le vendeur vous assurera que ces deux espèces cohabitent sans problème, alors que c'est faux. 
La cohabitation entre cobaye et lapin comporte de nombreux risques.